Skip to content

Accusations de corruption autour de Mme Kyriakidou

logo-id-rn

Questions parlementaires

  • Question avec demande de réponse écrite  E-003175/2021 à la Commission
  • Article 138 du règlement intérieur
  • Jean-Lin Lacapelle (ID), Gilles Lebreton (ID), Catherine Griset (ID), Gunnar Beck (ID), Maximilian Krah (ID), Nicolaus Fest (ID), Hélène Laporte (ID), Francesca Donato (ID), Gilbert Collard (ID), André Rougé (ID), Aurélia Beigneux (ID)
 
  • Objet : Accusations de corruption autour de Mme Kyriakidou

La presse se fait l’écho d’un scandale national qui touche Mme Stella Kyriakidou, commissaire européenne chargée de la santé, originaire de Chypre.

Une société détenue par l’époux de Mme Kyriakidou aurait bénéficié d’un prêt, à hauteur de plusieurs millions d’euros, auquel elle n’aurait pas dû être éligible, faute de garanties suffisantes. Ce prêt a été accordé par une banque publique fragilisée et déjà plusieurs fois renflouée par les contribuables chypriotes.

Mme Kyriakidou est mise en cause pour n’avoir pas, dans sa déclaration d’intérêts, mentionné la direction par son époux de la société en question.

Il ne nous appartient pas de prendre position sur une affaire en cours dans un État membre. Cependant, l’opinion publique s’inquiète d’entendre le mot de «corruption». Mme Kyriakidou a en effet présidé aux commandes par l’Union européenne de vaccins contre le coronavirus, commandes émaillées de nombreux incidents financièrement préjudiciables aux intérêts de l’Union.

Afin de rassurer pleinement le public, la Commission est invitée à répondre aux questions suivantes :

1. Est-elle informée de cette situation ?

2. Quelle position officielle adopte-t-elle à ce sujet et, le cas échéant, quelles dispositions compte-t-elle prendre ?

3. Quelles garanties peut-elle présenter que les commandes vaccinales n’ont été entachées d’aucune irrégularité ?

Mes dernières publications :