Skip to content

Défense de la production stratégique d’hydrogène européen

logo-id-rn

Questions parlementaires

  • Question avec demande de réponse écrite  E-006116/2020 à la Commission
  • Article 138 du règlement intérieur
  • Jean-Lin Lacapelle (ID)
  • Objet : Défense de la production stratégique d’hydrogène européen

Le développement de l’hydrogène comme énergie de substitution au combustible fossile est un enjeu écologique et industriel majeur pour l’avenir des Européens.

L’Union européenne doit être une coopération d’États dans des projets communs. L’annonce de la création d’une «alliance européenne pour l’hydrogène» par la Commission est donc une excellente nouvelle, mais qui, hélas, risque de ne pas suffire à garantir l’autonomie européenne en la matière.

Trois technologies d’électrolyseurs à hydrogène sont aujourd’hui explorées :

Les électrolyseurs «par membrane échangeuse de proton» (PEM) ou «à oxydes solides», privilégiés par nos entreprises, aux qualités largement supérieures, mais aux coûts de production peu compétitifs, et qui ne réaliseront leur potentiel que dans plusieurs décennies.

Les électrolyseurs alcalins, privilégiés par la Chine, capables de produire pour 200 $/kW – soit 80 % moins cher que nos entreprises.

Tout l’enjeu est de protéger notre filière d’excellence suffisamment longtemps de la concurrence à bas coût pour lui permettre de devenir viable. À cet effet, la Commission :

1. Compte-t-elle limiter fortement les importations d’électrolyseurs concurrents qui noieraient le marché et tueraient les développeurs européens ?

2. Est-elle prête à considérer que l’importance stratégique des électrolyseurs PEM justifie un soutien accru à cette filière ?

Mes dernières publications :